Une recette délicieuse que j’imaginais chronophage et finalement pas tant que ça. Jusqu’à présent j’achetais des pâtes à pizza prêtes à cuire, mais comme rien n’est meilleur que le « fait maison », voici ma petite recette.

Il faut une bonne heure en tout (en comptant la cuisson) mais que la réalisation de la recette ne prend qu’une vingtaine de minutes.

Les ingrédients nécessaires pour la pâte :

  • 200 gr de farine (je prends la farine que j’ai sous la main. Soit de la farine blanche classique, soit de la semi-complète que je mixe avec un peu de fécule de maïs, la semi-complète ajoute un goût rustique très bon.)
  • 5 gr de levure boulangère (je prends des sachets vendus dans le commerce, mais évidemment le top c’est de se fournir chez son boulanger)
  • 2 ou 3 cuillères à soupe d’huile d’olive (un peu plus pour la farine complète, j’en ajoute au fur et à mesure si la pâte me semble peu élastique)
  • un verre d’eau tiède
  • du basilic séché (petite touche personnelle^^)
  • une pincée de sel

Les ingrédients nécessaires pour la garniture :

  • 3 ou 4 cuillères à soupe de tomates concassées ou de sauce tomate
  • 1 cuillère à café de concentré de tomates (pour ceux qui apprécient l’acidité comme moi^^)
  • 150 gr d’emmental
  • 50 gr de parmesan
  • 4 ou 5 feuilles de basilic frais
  • ce qui vous fait envie (j’ajoute du chorizo, des tranches de comté, des tomates cerises…)

Le déroulé de la recette :

  1. Dans un saladier (type cul de poule) mélanger la farine, le sel et la levure (pour que cette dernière soit bien répartie). Ajouter l’huile d’olive et le basilic et commencer à pétrir à la main.
  2. Compléter avec l’eau tiède jusqu’à obtenir une boule souple mais qui n’est ni collante (dans ce cas ajoutez un peu de farine), ni friable (dans ce cas ajoutez un d’eau.)
  3. Une fois que j’ai une jolie boule, je couvre le saladier avec un torchon propre et je la mets près d’une source de chaleur douce. (Ces derniers temps, je prenais un torchon bleu marine, j’enveloppais mon saladier dedans et je mettais le tout au soleil…)
  4. Attendre au moins 15 minutes. Sur Internet, on voit des temps de repos très long. Franchement, si je peux attendre 30 minutes, je le fais, mais en général en 15 minutes, la pâte a déjà levé et le résultat est satisfaisant.
  5. Prendre du papier sulfurisé. Poser la boule dessus et l’aplatir du bout des doigts. Le but n’est pas de faire comme pour une pâte à tarte de l’étirer au rouleau à pâtisserie, mais plutôt de l’étirer à force de petites pressions des doigts.
  6. Garnir la pâte avec la sauce tomate et le concentré (pas la peine d’en mettre trop) puis poser les feuilles de basilic frais trempées dans l’huile d’olive (pour éviter qu’elles ne brûlent), les autres ingrédients et enfin versez le fromage (je termine toujours par l’emmental car le gras évite que les autres ingrédients sèchent…)
  7. Enfourner 20 minutes à 180 degrès. Vous saurez quand c’est cuit quand le fromage aura gratiné et que les trottoirs auront une belle couleur dorée.

Vous devriez obtenir une pizza légèrement croquante à l’extérieur et moelleuse et alvéolée dedans. Impossible de manger une pizza industrielle après ça !

Hum ! La bonne pizza maison !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *