Vous avez semé des carottes (en permaculture ou non) et elles ne poussent pas correctement ? Vous êtes déçus ? Damned ! Comme je vous comprends ! Voyons le problème.

Mes carottes restent petites ! La culture de la carotte en permaculture
Toute petite carotte!

L’ancêtre sauvage de la carotte est assez proche des carottes que l’on trouve aujourd’hui dans nos jardins. C’est une plante bisanuelle, c’est à dire que la première année, elle produit sa racine comestible et l’année suivante, elle fleurit et monte en graine. Si on oublie quelques carottes plusieurs années de suite, elles « redeviendront » sauvages rapidement… Ce qui n’est pas forcément souhaitable car la carotte sauvage est fibreuse et moins sucrée.

Désherber et faire de la place aux carottes

Les carottes sont des légumes racines qui ont besoin de place pour pousser et s’épanouir. Une nécessité qui ne sied pas toujours avec ce qu’on croit connaître de la permaculture, ou/et des potagers urbains.

En effet, sur les balcons ou sur les petites surfaces, les cultures se chevauchent facilement. Saison après saison, la terre et les bacs se chargent de graines oubliées qui viennent densifier les cultures. Perso, j’adore constater l’arrivée de nouvelles espèces ou la migration d’autres dans mes pots ! Ca fait partie des bonnes surprises. En revanche, ce n’est pas une bonne nouvelle pour les carottes.

Les plants de carottes ont besoin de place et les rangs doivent être éclaircis absolument… Au risque de se retrouver avec des micro-carottes ou pas de carottes du tout ! Si vos carottes sont restées petites, c’est sans doute qu’elles ont du partager leur espace avec trop d’autres racines (qu’il s’agisse de celles de carottes ou d’autres plantes.)

Dans les potagers traditionnels, on bine le sol avant de semer les carottes. La terre légère et meuble est débarassée de ses pierres et de ses mauvaises herbes de manière à laisser un maximum de place aux racines de la carotte.

C’est ainsi que s’épanouissent les carottes 🙂

Permaculture et désherbage ?

Cette question en amène donc une seconde : peut-on désherber en permaculture ? Encore une fois, les règles pour les règles ne sont pas forcément très intéressantes. Encore faut-il comprendre les enjeux et les raisons qui se cachent derrière.

Comme vous le savez sans doute, la permaculture implique un zonage : les zones plus éloignées de la maison sont des sanctuaires intouchables destinés à préserver la biodiversité, et les zones les plus proches de l’habitation sont celles qui vont supporter le plus de manipulation… Et il est donc parfaitement envisageable (et même recommander) de désherber lorsqu’il s’agit de cultiver des légumes racines.

Après quelques « fails » sur mon balcon, j’ai du me rentre à l’évidence : soit j’abandonne l’idée d’avoir des légumes racines, soit je consacre un bac entier à sa culture… et je desherbe !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *